Les dix sources de polluants les plus dangereux dans le monde en 2016

Le rapport sur les polluants 2016 des organisations environnementales Green Cross Suisse et Pure Earth basé à New York fait état des dix sources de polluants les plus dangereux au monde et quantifie l’étendue des conséquences des substances toxiques sur la santé à l’échelle mondiale à l’aide de l’indicateur DALY. Près de 200 millions de personnes subissent régulièrement des lésions corporelles irréversibles, y compris au niveau cérébral, dues à une exposition au plomb, au mercure, au chrome, aux pesticides périmés et aux radionucléides sur des milliers de sites contaminés. Afin de limiter les émissions du métal lourd qu’est le mercure, 140 états ont signé la convention de Minamata en octobre 2013 (convention sur le mercure). La Suisse compte parmi les premiers signataires et a accordé 7,5 millions francs suisses pour la mise en œuvre de la convention. Lors de son sommet à New York le 25 septembre 2015, la conférence des Nations Unies sur le développement durable a décidé d’un «Programme 2030» définissant 17 nouveaux objectifs de développement durable (Sustainable Development Goals – SDG).

 

Afin de réduire les produits chimiques et les substances toxiques, Green Cross Suisse et Pure Earth proposent aux états membres de l’ONU des solutions économiques et innovantes visant à mettre en pratique le programme de développement avant la fin 2030.

 

Télécharger ici

 

Rapport sur les polluants 2016 (10.7 MB PDF)

 

Les photos des dix sources de polluants les plus dangereux dans le monde en 2016 sont téléchargeables sur:

 

http://www.worstpolluted.org/

Rapports environnementaux

 

Depuis 2007, les rapports annuels sur les polluants de Green Cross Suisse et du Blacksmith Institute (Etats-Unis) ont largement contribué à la compréhension par un large public des conséquences de l’impact des polluants environnementaux et de leurs sources sur la santé.

 

Le rapport sur les polluants 2012 décrivait les polluants environnementaux connus et précise leurs utilisations industrielles et leurs conséquences les plus fréquentes sur la santé. Par ailleurs, le rapport identifiait les dix sources de polluants les plus dangereux, quantifiait pour la première fois l’étendue des conséquences des substances toxiques sur la santé à l’échelle mondiale et démontrait que l’impact des polluants industriels sur la santé est quasiment aussi élevé que celui des trois maladies infectieuses mondiales que sont le sida la tuberculose et la malaria.

 

Le rapport sur les polluants 2011 se basait sur une estimation du nombre de personnes victimes des sources polluantes et sur le nombre de sites identifiés dans le monde où les risques des polluants environnementaux sur la santé sont les plus élevés. Les rapports des années 2008 et 2010 répertoriaient les dix sources de polluants environnementaux les plus dangereux, ainsi que les problèmes les plus graves liés aux polluants. Le rapport sur l’environnement publié en 2009 comportait des études de cas présentant des projets d’assainissement efficaces.

Compte pour les dons Green Cross Suisse: PC 80-576-7 IBAN CH02 0900 0000 8000 0576 7