Les six polluants les plus dangereux de la planète en 2010

03.11.2010

 

Green Cross Suisse et le Blacksmith Institute (Etats-Unis), deux organisations de défense de l’environnement indépendantes, présentent pour la première fois un classement des polluants les plus dangereux de la planète en 2010. La liste figure dans le rapport sur les polluants 2010, élaboré conjointement par Green Cross Suisse et le Blacksmith Institute.

 

«Dans les pays en voie de développement, la pollution menace la santé d’une centaine de millions de personnes», déplore Richard Fuller, fondateur du Blacksmith Institute. «Nous avons mesuré les six polluants environnementaux mentionnés dans ce rapport sur les sites sélectionnés à travers le monde.» Ces substances toxiques représentent un sérieux risque sanitaire pour une centaine de millions de personnes dans le monde, notamment pour les enfants. Les répercussions sanitaires mondiales des polluants toxiques, tels que les métaux lourds, les pesticides et les radionucléides, sont plus importantes que supposé jusqu’à présent. «Aujourd’hui, ce sont plus de 100 millions de personnes qui sont exposées à des concentrations toxiques nettement supérieures aux normes sanitaires internationales», souligne Nathalie Gysi, directrice de Green Cross Suisse.

 

Charger le texte complet comme fichier Word (.rtf)

Vers le haut

Les gourdes Green-Cross au nouveau design sont vendues au profit du programme l’Eau pour la Vie et la Paix

Dès à présent, et jusqu’au 10 novembre 2010, les gourdes réutilisables (0,6 litre) au nouveau design seront vendues exclusivement aux stands Green-Cross dans les villes de Suisse romande au prix de 34 francs au profit du programme l’Eau pour la Vie et la Paix. Vous trouverez les points de vente en Suisse romande sur www.greencross.ch/fr/shop/gourde-green-cross.html.

 

Charger le texte complet comme fichier Word (.rtf)

Vers le haut

Un conflit de 4 ans opposant l’Uruguay à l’Argentine par rapport aux usines de cellulose est désamorcé.

Dans le conflit opposant l’Argentine à l’Uruguay par rapport à la crainte de conséquences sur l’environnement d’une usine de cellulose, un mouvement a eu lieu: les écologistes argentins ont décidé de lever le blocus d’un pont important par rapport au pays voisin.

 

L’Argentine et l’Uruguay partagent l’eau frontalière du Rio Uruguay, de la rivière La Plata et du Guarani. En 2002, la décision fut prise, côté uruguayen (Fray Bentos) d’implanter une usine de cellulose, objet de vigoureuses protestations et controverses du côté argentin. L’Argentine reprochait à l’Uruguay de ne pas avoir clarifié avec soin les conséquences sur l’environnement et ainsi d’avoir ignoré les dispositions d’une convention internationale sur l’utilisation commune du fleuve. Un renforcement du conflit eut lieu lorsque la population de la ville de Gualeguaychù, à l’opposé du site d’implantation de l’usine, bloqua durant des mois un pont entre les deux pays à l’aide d’un barrage, et par là-même une route commerciale essentielle de l’Amérique du Sud.

 

Charger le texte complet comme fichier Word (.rtf)

Vers le haut

Une équipe médicale ausculte les enfants, les femmes enceintes et les familles à Brjansk et Gomel

13.08.2010

 

D’après le Dr. Stephan Robinson, responsable du secteur du désarmement et de l’eau, aucune menace provenant des centrales nucléaires et des usines de retraitement n’existerait selon les estimations de l’organisation partenaire de Green Cross en Russie, en Biélorussie et en Ukraine. Au contraire, des feux ont touché les zones contaminées par Tchernobyl à Brjansk (Russie) et à Gomel (Biélorussie). Il s’agit néanmoins d’une situation dangereuse puisque l’embrasement des forêts contaminées pourrait permettre aux nuclides radioactifs de s’étendre facilement à de plus vastes zones par le vent et les cendres.

 

Charger le texte complet comme fichier Word (.rtf)

Vers le haut

Vers le haut

Chaque année, 3 500 enfants naissent avec des malformations causées par l’agent orange

30.06.2010

 

Le 30 avril 1975, la libération de Saigon, sonne la fin d’une guerre qui dure depuis des années. Aujourd’hui encore, le nombre d’enfants à venir au monde avec des handicaps est tel, qu’au Vietnam, la proportion de personnes handicapée compte parmi les plus élevées du monde, essentiellement à cause de la guerre du Vietnam. De 1961 à 1971, les forces armées américaines épandent près de 40 000 tonnes d’un herbicide connu sous le nom d’«Agent orange», substance contenant de la dioxine qui passe dans la chaîne alimentaire et altère le patrimoine génétique humain. Chaque année, 3 500 enfants naissent avec des handicaps lourds causés par l’agent orange. De 1998 à aujourd’hui, Green Cross Suisse a pu fournir du matériel orthopédique permettant à 1 800 enfants handicapés de remarcher et de bénéficier de l’opportunité de suivre une formation.

 

Charger le texte complet comme fichier Word (.rtf)

Vers le haut

Green Cross Suisse enregistre des dons de CHF 10,6 Mio.

20.05.2010

 

Les dons versés à l’organisation environnementale Green Cross Suisse pour l’année 2009 se montent à CHF 10,6 Mio. et ont été investis dans les programmes de désarmement, de médecine sociale et le Programme l’Eau pour la Vie et la Paix. L’institution continue ainsi de se stabiliser puisqu’elle enregistrait l’année précédente un total de CHF 10,7 Mio. «Grâce à une confiance qui s’est établie au cours des années, les institutions et les communes ont continué d’apporter leur soutien généreux à Green Cross Suisse malgré la situation financière difficile», se réjouit la directrice, Nathalie Gysi. Le Programme l’Eau pour la Vie et la Paix, qui promeut l’accès à une eau propre et qui a été lancé en 2007, a contribué à ces résultats positifs. Le nombre d’adhérents a lui aussi augmenté et est passé de 38 000 l’année précédente à 41 700 fin 2009.

 

Charger le texte complet comme fichier Word (.rtf)

Vers le haut

Green Cross Suisse lance une étude consacrée aux effets physiques et psychiques de la contamination radioactive sur les populations et l’environnement à la suite de la catastrophe de Tchernobyl

26.04.2010

 

L’étude Green Cross est conduite sous la direction de Jonathan M. Samet, directeur-fondateur du nouvel Institute for Global Health de l’USC et président du département de médecine préventive à la Keck School of Medicine de l’Université de Californie du Sud, et du professeur Th. Abelin (directeur de l’Institut de médecine sociale et préventive de l’Université de Berne jusqu’en 2000), avec des partenaires locaux en Russie, en Biélorussie, en Ukraine et en République de Moldavie. Cette étude, qui comprend un programme de recherche ainsi que le renforcement des capacités institutionnelles, vise à permettre de bien appréhender les répercussions à long terme de la catastrophe de Tchernobyl sur la santé psychique et le bien-être des populations qui ont été touchées.

 

Charger le texte complet comme fichier Word (.rtf)

Vers le haut

Vers le haut

Les déblais radioactifs provenant de l’extraction d’uranium portent gravement atteinte à la santé de la population de Mailuu-Suu au Kirghizistan

08.04.2010

 

Parmi les sites les plus pollués au monde figure notamment la ville de Mailuu-Suu, au sud du Kirghizistan, où le minerai d’uranium a été extrait pendant des dizaines d’années. Ainsi, plus d’un millier de personnes vivant dans l’une des régions les plus fertiles et les plus peuplées d’Asie centrale sont menacées par quelque 3 millions de mètres cubes de déchets d’uranium. Grâce à son programme «Eau pour la Vie et la Paix», Green Cross Suisse intervient dans la région, aux côtés du Blacksmith Institute, pour mettre en place des mesures à même de protéger la population de ces contaminations radioactives.

 

Charger le texte complet comme fichier Word (.rtf)

Vers le haut

Rapports environnementaux

 

Depuis 2007, les rapports annuels sur les polluants de Green Cross Suisse et du Blacksmith Institute (Etats-Unis) ont largement contribué à la compréhension par un large public des conséquences de l’impact des polluants environnementaux et de leurs sources sur la santé.

 

Le rapport sur les polluants 2012 décrivait les polluants environnementaux connus et précise leurs utilisations industrielles et leurs conséquences les plus fréquentes sur la santé. Par ailleurs, le rapport identifiait les dix sources de polluants les plus dangereux, quantifiait pour la première fois l’étendue des conséquences des substances toxiques sur la santé à l’échelle mondiale et démontrait que l’impact des polluants industriels sur la santé est quasiment aussi élevé que celui des trois maladies infectieuses mondiales que sont le sida la tuberculose et la malaria.

 

Le rapport sur les polluants 2011 se basait sur une estimation du nombre de personnes victimes des sources polluantes et sur le nombre de sites identifiés dans le monde où les risques des polluants environnementaux sur la santé sont les plus élevés. Les rapports des années 2008 et 2010 répertoriaient les dix sources de polluants environnementaux les plus dangereux, ainsi que les problèmes les plus graves liés aux polluants. Le rapport sur l’environnement publié en 2009 comportait des études de cas présentant des projets d’assainissement efficaces.

Compte pour les dons Green Cross Suisse: PC 80-576-7 IBAN CH02 0900 0000 8000 0576 7